Le démon de l’île solitaire - Edogawa RANPO

Détails du livre

  • Date de parution19 Janvier 2017
  • Grands Détectives
  • Traduit par : Miyako SLOCOMBE
  • 360 pages
  • Format : POCHE
  • 9782264069023

Le démon de l’île solitaire

Edogawa RANPO

8,10 €

Un classique inédit et surprenant de la littérature japonaise, par le grand maître du roman policier nippon Edogawa Ranpo.

Célibataire sans histoires, Minoura tombe éperdument amoureux de Hatsuyo, une jeune collègue de bureau au passé mystérieux. Peu après leurs fiançailles, elle est brutalement assassinée dans sa chambre apparemment close. Dévasté, Minoura demande l’aide d’un ami pour retrouver la piste du criminel, mais celui-ci disparait à son tour. C’est alors qu’une autre connaissance vient prêter main-forte à Minoura : Michio Moroto, ancien colocataire et rival, qui semble s’intéresser de très près à cette affaire. Leur enquête mènera l’étrange duo jusqu’à une île mystérieuse où se déroulent d’abominables expériences visant à transformer l’humanité.

Une des oeuvres les plus célèbres du maître de la littérature policière et fantastique japonaise, initialement parue en feuilleton en 1929-1930.

« Un serial surréaliste et grand-guignolesque de haute école dont on sort, comme son héros, le cheveu blanchi par la terreur. » François Angelier, Le Monde des livres


Traduit du japonais par Miyako Slocombe

BIOGRAPHIE DE Edogawa RANPO

EDOGAWA Ranpo, nom de plume de Tarô Hirai (1894-1965) choisi en hommage à Edgar Allan Poe, est le maître de la littérature policière et fantastique japonaise des années 1920 à 1960. Inventeur en 1925 du personnage de détective Kogorô Akechi, il popularise la littérature policière au Japon et créera en 1955 le premier prix décerné à ce genre, qui porte toujours son nom. Tout en assumant ses influences occidentales (Edgar Poe, H. G. Wells, Conan Doyle, Gaston Leroux), Ranpo insuffle à ses récits un ton unique, mêlant érotisme, perversion, grotesque et macabre, dans des novellas noires comme La Chenille, La Bête aveugle ou Le Lézard noir, devenus des classiques de la littérature japonaise. Père du mouvement « ero guro nansensu », son influence marquera aussi durablement le cinéma (de La Bête aveugle de Yasuzô Masumura àInju de Barbet Schroeder) comme le manga (Suehiro Maruo).